Atomium

par le oct.12, 2011, dans Voyages

Il y eut en 1958 une exposition universelle à Bruxelles. Forts de l’expérience de 1897 et 1910, les belges ont fait les choses en grand pour en mettre plein la vue au reste du monde. Une des pièces maitresses de l’évènement était une construction en forme d’atome : l’Atomium.

Cette construction hors du commun a été restaurée il y a quelques années. Je ne sais pas ce qu’il en était au préalable, mais il brille maintenant de mille feux. La visite commence par un ascenseur, mais quel ascenseur ! La guide dispose de quelques dizaines de secondes pour vous souhaiter la bienvenue dans l’ascenseur le plus rapide du monde…. de 1958 ! Il faut dire qu’on s’y croirait, la cabine bouge dans touts les sens pendant la montée. 102 mètres plus haut, la vue est imprenable sur le nord de Bruxelles et ses environs.

Il est quasiment impossible de circuler à l’horizontale dans l’Atomium. Si le plancher des salles sphériques est plat, les bras qui les relient sont inclinés. On y emprunte donc de nombreux escaliers. Pour renforcer l’immersion, les bras de jonction sont éclairés de façon un peu futuriste. L’un d’entre eux ne laisse toutefois pas indifférent. La mise en lumière est digne de Star Treck, mais l’escalator (avec marches en bois s’il vous plait ! ) rappelle que la construction a plus de 60 ans. Cela fait bien longtemps que je ne m’étais pas rattrapé à la rambarde d’un escalier tellement les marches sont instables. J’aurais dû m’en douter, il y avait un panneau en bas de l’escalier qui invitait à tenir la rambarde.

Les mécaniciens apprécieront la complexité de la structure. Un film en boucle raconte a qui veut bien le regarder la lourde entreprise que fut l’élévation de cette structure.

A part ça, l’Atomium est un lieu d’exposition et de réunion. L’expo en place quand j’y était n’était pas top, mais la visite du bâtiment (si on peut l’appeler ainsi) vaut quand même le coup.


Les commentaires sont fermes.