De l’autre côté de la porte

par le sept.29, 2010, dans Explorations

Au centre de l’Hôtel Dieu de Toulouse, une porte permet de passer de la chapelle à l’ancienne salle des malades. Les opérations y étaient, à l’époque, réalisées à même les lits des malades. Les colonnes actuelles (d’anciens mats de bateaux) ne servent pas à séparer les lits, elles ont été ajoutées lors d’une grande épidémie pour éviter que le pièce du dessus ne s’effondre sous le poids des malades alors trop nombreux.

L’Hôtel Dieu était visitable pendant les journées du patrimoine.


Les commentaires sont fermes.